Histoire du MLM

La véridique histoire du MLM en France !

par William Thiery

Si on nous propose à l’école d’étudier l’histoire ce n’est pas pour rien. Pour bien comprendre l’histoire d’un pays ou d’une entreprise, il faut connaitre son passé.

Ne dit-on pas que pour connaitre le futur d’une personne, il faut connaître son passé .

Voici un article qui avait fait son effet sur un blog que j’avais acheté à Stéphane B. B., qui me l’a retiré sans aucune forme de procès, juste un désaccord au sujet du fonctionnement du marketing relationnel, appelé marketing de réseau ou M.L.M. Je dois commencer de cette façon, car les truands sont pléthore sur la toile.

Ne pas comprendre l’histoire du MLM en France, revient à s’interdire de savoir comment son pays est né où a été créé. L’histoire sert à nous rappeler nos racines, même si l’éducation nationale, sous la pression politique, ne nous dit pas tout ou l’arrange à sa sauce…!

En comprenant ce qui va suivre, cela permettra de savoir pourquoi une certaine morosité « de la part des distributeurs » règne sur cette activité, qui pourtant ne connaît aucune crise depuis +90 ans !

Il y a même une entreprise française qui fabrique des sous-vêtements féminins depuis +10 ans, et leur chiffre d’affaires augmente chaque année de 10% par an ! Et cela se passe en France !

Amway est arrivé en 1976 sur le territoire français « précurseur depuis 1934 ! « .

Un ancien distributeur d’Amway, Jean Godzich, voulait racheter et contrôler l’entreprise Amway. L’entreprise étant familiale, cela n’était pas possible.

Il décida de monter un M.L.M. semblable qu’il nomma le : G.E.P.M  » le Groupement Européen des Professionnels du Marketing ».

Si je peux vous en parler aussi bien, c’est qu’ils étaient implantés à quelques kilomètres de chez moi : Fleury sur Andelle 27380 exactement. Je les ai combattus car l’éthique de la vente directe n’était pas respectée. Mais à la finale, vous verrez qu’ils n’avaient pas totalement tort, seul le moyen, n’était pas des plus clairs.

Un trio arriva dans le sillon de Jean Godzich, pour ouvrir l’entreprise du G.E.P.M. : Thierry Vavasseur 38 ans, Lionel Charles 36 ans, et Michel Labasor 42 ans.

Tout cela se passait dans la bonne humeur depuis pas mal d’années et aurait pu continuer encore longtemps. Ils ont réussi à remplir Bercy rien qu’avec les distributeurs français. Quand il y avait des réunions, c’était par milliers de personnes, encadré par des agences de sécurité pour gérer les voitures des distributeurs qui venaient aux différentes formations des quatre coins de France. Cela reste à ce jour la meilleure école de M.L.M. et la meilleure entreprise connue en M.L.M en France à ce jour.

Ce que vous allez lire ici est la stricte vérité concernant le G.E.P.M. Contrairement aux idées reçues, si cette entreprise est tombé, ce n’est pas parce qu’elle était illégale, mais à cause du gouvernement de l’époque, qui n’avait pas voté de loi concernant ce genre d’activité. Nos chers politiques devaient être certainement trop préoccupé par la cohabitation….

L’entreprise ayant pris pas mal d’ampleur, ils distribuaient aux différentes associations de l’argent, comme le font la majorité de ces entreprises de par le monde. Tant que cela restait dans la sphère privée, pas de soucis, mais dès que l’on passe sur le plan médiatique, on a intérêt d’être « clean » et encore. Vaut mieux éviter de passer par les médias. Nous connaissons l’intelligence des journalistes. Ils sont là pour faire dû buzz, en bien ou en mal, peu importe, du moment que cela fait sensation et des ventes en plus.

L’erreur du G.E.P.M. a été d’avoir sponsorisé un coureur cycliste français : LUC LEBLANC et son équipe. Le coureur c’est retrouvé sous les feux des projecteurs du jour au lendemain, étant inconnue avant son sacre de champion du monde. Les journalistes ont demandé qui était le sponsor qui apparaissait sur leur maillot, et c’est là que les ennuis ont commencé. Ils ont donc assimilé le système de vente M.L.M. à une pyramide, car nos chers politiques, comme je l’ai déjà dit, ont toujours un train de retard par rapport à nos voisins US, qui n’avaient pas encore légiféré sur le sujet, et profitaient de l’ignorance du public qui suivait l’info du moment comme des moutons dociles.

N’ayant pas de lois, tous les distributeurs, vis-à-vis du fisc étaient hors la loi ! Et donc, une fois engouffrés dans la brèche, les services fiscaux s’empressaient d’aligner les contre-venants. Comme vous pouvez vous en douter, les distributeurs se sont retournés contre les responsables du G.E.P.M. Au final, juste une personne au tribunal. Les gens sont très courageux…

Ce fût pour certains catastrophique, car ils ont dû vendre leur maison à cause du redressement fiscal qu’ils ont reçu. Eh oui ! Aujourd’hui grâce au statut de V.D.I. nous ne payons pas les charges comme un indépendant, c’est l’entreprise M.L.M. qui les paye ! C’est ce qui fait tout son charme et apporte son lot d’avantage.

Ce que je trouve de désolant aujourd’hui, c’est qu’à l’époque, se lancer dans ce genre de business n’avait pas toutes les commodités que nous avons actuellement : « internet, statut V.D.I., Autoentrepreneur, etc. », avec en plus les inconvénients médiatiques, et pourtant, vous n’êtes pas si nombreux « même si ce chiffre augmente d’année en année » à sauter dessus, pour régler « votre petite crise perso ou augmenter votre niveau de vie »!

Pourtant, aujourd’hui, pour la plupart d’entre-vous, c’est la seule solution pour vivre mieux. Il y a d’un côté le sectarisme de certains groupe de travail, qui demande un minimum de contact et de recherche d’informations avant de se lancer ! Et de l’autre, un manque de vision sur cette activité.

J’espère qu’avec cet article, cela comblera une partie des manques dans la tête de certains. Il reste néanmoins beaucoup à faire !
Le G.E.P.M. avait un autre défaut, manipulé par Jean Godzich lui-même, mélangeant voyage privé avec religion. Une corde sensible jadis utilisée pour aveugler, et enrôler plus facilement !

Actuellement le réseau existe toujours, pas très loin de chez moi ou plutôt le dépôt. Il est actuellement dirigé par André Pierre Alexandre, un jeune mathématicien qui avait 20 ans à l’époque.
L’entreprise se nomme Akéo et se trouve à Gaillon 27600. Bien entendu, en accord avec les lois de notre pays, et tout à fait légal, même si l’aura du G.E.P.M. dans les années 80 reste loin.

Voilà pourquoi le MLM a une si mauvaise image de marque sur le territoire Français. Scandales, mauvaises informations, diabolisation, etc… ont limité à quelques internautes, plus ou moins bien intentionnés, ou formés à la va vite, et a pourtant une existence depuis +90 ans ! Cette nouvelle forme de travail en France doit absolument être mieux connue, car le retard est énorme…

Cela dit, un réseau américain s’appelant « Lifewave » réalisa 40% de son chiffre d’affaires grâce à la France et 60% avec l’Europe, contre seulement 10% en U.S.A. !

Comme quoi, personne n’est maître chez lui ! Cela vaut aussi pour la présentation de ce concept…

Si vous souhaitez vous lancer dans une affaire sérieuse, cliquez sur ma photo, je vous offrirai 20 ans d’expérience dans le M.L.M., cela vous fera gagner du temps et vous évitera d’être arnaqué !

Je me tiens à votre service, si votre besoin est plus technique, mon ami Franck qui est webmaster, et donc un spécialiste d’internet, il pourra répondre à vos questions et vous viendra en aide.

N’hésitez pas à réagir sur cet article, je ne manquerais pas de vous répondre personnellement.

N’oubliez pas, la force et la réussite sont en chacun de nous.

« Un gagneur ne lâche jamais, un lâcheur ne gagne jamais »

TrafficMonsoon expansion

11 Responses to "Histoire du MLM"

  • NATURE Jean Yves says:
    • admin_coaching says:
  • yacin says:
    • micheldav says:
      • admin_coaching says:
  • Bourassé Maurice says:
  • Olivier P. says:
  • thievent says:
  • BIEN-AIME says:
Leave a Comment

CommentLuv badge

SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline