Ganoderma Lucidum ou Reishi – Un champignon contre le cancer ?

Ganoderma Lucidum ou Reishi – Un champignon contre le cancer ?


Les plus récentes recherches médicales ont prouvé que le Ganoderma aide à la “normalisation” du fonctionnement des organes du corps.

Le Ganoderma renferme plus de 400 élément actifs classifiables comme étant solubles dans l’eau, absorbables par l’organisme, ainsi que des éléments à haut pouvoir d’évaporation.

Les plus notables des composants du Ganoderma sont: la Polysaccaride, l’ Adénosine, et les Triterpenoids – chacun de ces trois composants étant reconnu médicalement comme ayant d’ excellents effets positifs.

Le champignon “Reishi” encore appelé “Ling Zhi” est connu sous le nom scientifique de “Ganoderma Lucidum”.

Il est le Roi des champignons et est utilisé par les herboristes chinois et japonais depuis plusieurs millénaires.

Ce champignon est cité dans le Premier livre chinois de traitement par les plantes qui date de l’An 2800 avant Jésus Christ, et y est classé comme ayant des qualités supérieures à toutes les autres “herbes”.

Il peut être consommé journellement en tant qu’antioxydant pour maintenir en forme, accroître la vitalité, et promouvoir pour le corps humain une relaxation positive donnant une sensation de bien-être profond.

Le “Reishi” renferme deux groupes majeurs de composants organiques:

Les acides ganodermiques, classés dans les “Triterpenoids”.
Ces « Triterpenoid » accentuent la consommation d’ oxygène, tonifient le foie et ont une action anti-stress.
Ce sont ces acides qui sont responsables du goût légèrement amer des produit à base de Ganoderma.
Les polysaccharides – une longue chaîne de molécules de glucose qui aident au renforcement de la capacité de récupération physique pour l’ ensemble du corps.

Nom commun : reishi.
Nom botanique : Ganoderma lucidum, famille des ganodermatacées.
Nom anglais : reishi.
Noms chinois : Ling Chih, Ling Zhi.
Noms japonais : reishi, mannentake.

Parties utilisées : traditionnellement, on utilise la chair du champignon, mais certains fabricants emploient aussi le mycélium.

Habitat et origine : le reishi est un champignon ligneux qui croît surtout sur les troncs des pruniers sauvages en décomposition, parfois sur ceux des chênes ou des pruches. Très rare à l’état sauvage, il pousse exclusivement en montagne, dans des forêts profondes. De nos jours, il est aussi cultivé en milieu artificiel en Chine, ailleurs en Asie ainsi qu’en Amérique du Nord.

Usage traditionnel : En Médecine traditionnelle chinoise et japonaise – Combattre la fatigue et fortifier l’organisme en général, stimuler le système immunitaire, enrayer la protéinurie, traiter l’asthme et les troubles des voies respiratoires, prévenir et traiter le cancer et les troubles hépatiques, traiter l’insomnie, l’hypertension, et protéger le système cardiovasculaire.
Posologie du reishi

En Médecine traditionnelle chinoise et japonaise, les dosages varient généralement de 1,5 g à 9 g par jour de champignon séché ou l’équivalent sous forme de comprimés, de capsules ou d’extrait solide ou fluide. Consulter un praticien dûment formé pour obtenir un traitement personnalisé.

Historique du reishi

Ce champignon jouit, depuis plus de 2 000 ans, d’une renommée peu commune en Asie. Il en est fait mention dans le plus vieil écrit de la pharmacopée chinoise (l’herbier classique de Seng Nong – publié en 56 avant notre ère) et l’on croit que les Asiatiques connaissaient le reishi depuis des siècles, voire des millénaires avant cette date.

La Médecine traditionnelle chinoise (MTC) et, à sa suite, la médecine kempo du Japon, tiennent la chair du reishi pour un précieux tonique du Qi (ou Tchi), l’énergie vitale qui soutient l’ensemble de l’organisme. De ce fait, on lui attribue une action globale de type adaptogène dans la pharmacopée traditionnelle. Pour la MTC, de telles substances ont le pouvoir de fortifier l’ensemble de l’organisme et de l’aider à maintenir un état optimal de santé et d’équilibre.

Le reishi est d’autant plus apprécié qu’il est extrêmement rare à l’état sauvage. Il ne pousse en effet que dans des forêts montagneuses profondes, généralement sur les troncs des pruniers en décomposition, et on n’en trouve que 2 ou 3 pour 10 000 pruniers morts.

Bien que les Chinois aient tenté, pendant des siècles, de cultiver le reishi, ce n’est qu’au début des années 1970 que des chercheurs japonais y sont parvenus. À partir de ce moment, le champignon est devenu facilement accessible au commun des mortels. Il était, jusque-là, réservé à quelques privilégiés qui pouvaient se payer le luxe d’une telle rareté.

Traditionnellement, on distingue 6 variétés différentes de reishi en fonction de la couleur (rouge, pourpre, bleu, jaune, noir ou blanc). On a compris beaucoup plus tard (en 1972) que ces différences de couleurs sont attribuables à des conditions de croissances spécifiques et non pas à des variations génétiques au sein de l’espèce. Il semble que les amateurs de reishi préfèrent le rouge.

De nos jours, le champignon jouit d’une relative popularité auprès de patients atteints du cancer.

Efficacité en test –  Arthrite. Une préparation contenant du reishi et 3 autres plantes utilisées traditionnellement en médecine chinoise a été testée auprès de patients souffrant d’arthrite rhumatoïde. Une trentaine d’entre eux ont pris, en plus de leur traitement habituel, 4 g de reishi et 2,4 g du mélange traditionnel, par jour. Après 24 semaines, le groupe traité a ressenti un soulagement plus important de la douleur que le groupe témoin. Cependant, le dosage des indicateurs sanguins de l’arthrite n’a révélé aucune différence entre les 2 groupes20.

Efficacité en test – Cancer. De plus en plus d’études in vitro ou sur des modèles animaux tendent à valider l’usage anticancéreux du reishi promu par la Médecine traditionnelle chinoise. Le champignon contient des substances (polysaccharides et triterpènes) capables d’inhiber la croissance des tumeurs, ainsi que leur dissémination dans l’organisme (métastases)21. Ces effets ont été observés sur divers types de cancers7,8, notamment le cancer du sein5 et le cancer de la prostate5,6,22.

Toutefois, si les études en laboratoire semblent attester les effets du reishi, la démonstration clinique de son efficacité n’est pas encore établie. Quelques essais ont été publiés par un groupe de chercheurs néo-zélandais. Ils concernent un extrait de reishi commercialisé sous le nom de Ganopoly ®. Ce dernier a été administré à des personnes souffrant de cancers à des stades avancés. Les résultats indiquent que l’extrait de reishi pourrait contribuer à améliorer leur qualité de vie. Il aurait aussi renforcé leur système immunitaire affaibli par les traitements de chimiothérapie et de radiothérapie1-4. Les conclusions positives de ces études doivent néanmoins être tempérées par le fait que plusieurs présentent des défauts méthodologiques (absence de placebo3,4, nature du cancer inconnue3).

Efficacité en test – Protection cardiovasculaire. Des essais cliniques préliminaires ont donné des résultats suggérant que le reishi pourrait être bénéfique pour la santé cardiovasculaire. Ainsi, chez des personnes souffrant de maladie coronarienne, un traitement de 12 semaines avec un extrait commercial (Ganopoly ®) a permis de réduire plusieurs symptômes de la maladie : palpitations, douleur dans la poitrine, essoufflement23. Il a aussi réduit leur taux de cholestérol et leur pression artérielle diastolique. Cet effet hypotenseur (diminution de la pression artérielle) a aussi été observé par d’autres chercheurs, chez des personnes sujettes à l’hypertension15,16.

Par ailleurs, dans les années 1990, un essai clinique mené avec des personnes en bonne santé ou souffrant d’athérosclérose a conduit à la conclusion que le reishi pouvait, dans les 2 cas, inhiber l’agrégation plaquettaire17. Quinze ans plus tard, une seconde étude émanant d’un autre laboratoire a infirmé ces conclusions relativement aux personnes en bonne santé. La question sur ces propriétés du reishi reste donc ouverte18.

Usage traditionnel Combattre la fatigue et fortifier l’organisme en général. Les résultats d’un essai à double insu avec placebo mené en Chine auprès de 132 sujets neurasthéniques (fatigue chronique) indiquent qu’un extrait de reishi (Ganopoly®) a été plus efficace qu’un placebo pour soulager les symptômes de cette affection19.

Usage traditionnel Immunité.

La Médecine traditionnelle chinoise attribue au reishi la capacité de stimuler l’immunité. Les observations faites chez des patients immunosupprimés  tendent à le confirmer. D’autres résultats obtenus avec des personnes en bonne santé indiquent que le champignon pourrait moduler le système immunitaire, notamment en modifiant la proportion de certaines de ses cellules9,10.

Divers. Au cours de 2 essais préliminaires menés en Thaïlande, le reishi a permis d’enrayer la protéinurie (excès de protéine dans l’urine) chez des patients diabétiques souffrant de maladie rénale grave11,12.

D’autre part, une préparation contenant des extraits de reishi et de 2 autres plantes (Ashmi®) a été élaborée par des chercheurs américains à partir d’une préparation traditionnelle chinoise composée de 14 plantes, pour traiter l’asthme. Les études préliminaires sur l’animal et chez l’humain ont été suffisamment satisfaisantes pour justifier la poursuite des essais cliniques13,14.

Références

Bibliographie

Chandler Frank (Ed.) Herbs –Everyday Reference for Health Professionals, Canadian Pharmacists Association and Canadian Medical Association, 2000.
Darguère JM. Lexique des compléments alimentaires, Dangles, France, 2000.
Drugs.com. Natural Products (Professional). Reishi Mushroom. [Consulté le 13 décembre 2010]. www.drugs.com
National Library of Medicine (Ed). PubMed, NCBI. [Consulté le 13 décembre 2010]. www.ncbi.nlm.nih.gov
Natural Standard (Ed). Foods, Herbs Supplements – Reishi, Nature Medicine Quality Standard. [Consulté le 13 décembre 2010]. www.naturalstandard.com
The Natural Pharmacist (Ed). Natural Products Encyclopedia, Herbs Supplements – Reishi, ConsumerLab.com. [Consulté le 13 décembre 2010]. www.consumerlab.com
Willard T. Textbook of advanced herbology. Wild Rose College of Natural Healing, Canada, 1992.
Notes

1. Gao Y, Dai X, et al. A Randomized, Placebo-Controlled, Multicenter Study of Ganoderma lucidum (W.Curt: Fr.) Lloyd (Aphyllophoromycetideae) Polysaccharides (Ganopoly®) in Patients with Advanced Lung Cancer. International Journal of Medicinal Mushrooms 2003;5. Étude non répertoriée dans MedLine, décrite dans Natural Standard : www.naturalstandard.com
2. Gao Y, Tang W, et al. Effects of water-soluble Ganoderma lucidum polysaccharides on the immune functions of patients with advanced lung cancer. J Med Food. 2005 Summer;8(2):159-68.
3. Gao Y, Zhou S, et al. Effects of ganopoly (a Ganoderma lucidum polysaccharide extract) on the immune functions in advanced-stage cancer patients.Immunol Invest. 2003 Aug;32(3):201-15.
4. Gao Y, Zhou S, et al. A Phase I/II Study of a Ganoderma lucidum (Curt: Fr.) P. Karst. Extract (Ganopofy) in Patients with Advanced Cancer. International Journal of Medicinal Mushrooms 2002;4. Étude non répertoriée dans MedLine, mentionnée et résumée dans : Natural Standard (Ed). Herbs Supplements – Nom de la plante ou du produit, Nature Medicine Quality Standard.
5. Yue GG, Fung KP, et al. Comparative studies of various ganoderma species and their different parts with regard to their antitumor and immunomodulating activities in vitro. J Altern Complement Med. 2006 Oct;12(8):777-89.
6. Sliva D. Ganoderma lucidum (Reishi) in cancer treatment.Integr Cancer Ther. 2003 Dec;2(4):358-64.
7. Jiang J, Slivova V, Sliva D. Ganoderma lucidum inhibits proliferation of human breast cancer cells by down-regulation of estrogen receptor and NF-kappaB signaling. Int J Oncol. 2006 Sep;29(3):695-703.
8. Gao Y, Gao H, et al. Antitumor activity and underlying mechanisms of ganopoly, the refined polysaccharides extracted from Ganoderma lucidum, in mice. Immunol Invest. 2005;34(2):171-98.
9. Safety and tolerability of Ganoderma lucidum in healthy subjects: a double-blind randomized placebo-controlled trial. Wicks SM, Tong R, et al. Am J Chin Med. 2007;35(3):407-14.
10. Effect of Ganoderma lucidum capsules on T lymphocyte subsets in football players on « living high-training low ». Zhang Y, Lin Z, et al. Br J Sports Med. 2008 Oct;42(10):819-22.
11. Futrakul N, Panichakul T, et al. Ganoderma lucidum suppresses endothelial cell cytotoxicity and proteinuria in persistent proteinuric focal segmental glomerulosclerosis (FSGS) nephrosis. Clin Hemorheol Microcirc. 2004;31(4):267-72.
12. Futrakul N, Boonyen M, et al. Treatment of glomerular endothelial dysfunction in steroid-resistant nephrosis with Ganoderma lucidum, vitamins C, E and vasodilators. Clin Hemorheol Microcirc. 2003;29(3-4):205-10.
13. Efficacy and tolerability of anti-asthma herbal medicine intervention in adult patients with moderate-severe allergic asthma. Wen MC, Wei CH, et al. J Allergy Clin Immunol. 2005 Sep;116(3):517-24.
14. Safety and tolerability of an antiasthma herbal Formula (ASHMI) in adult subjects with asthma: a randomized, double-blinded, placebo-controlled, dose-escalation phase I study. Kelly-Pieper K, Patil SP, et al. J Altern Complement Med. 2009 Jul;15(7):735-43.
15. Kanmatsuse K, Kajiwara N, et al. [Studies on Ganoderma lucidum. I. Efficacy against hypertension and side effects]. Yakugaku Zasshi 1985;105(10):942-947. Essai mentionné et résumé dans : Natural Standard (Ed). Herbs Supplements – Reishi, Nature Medicine Quality Standard. [Consulté le 19 octobre 2006]. www.naturalstandard.com
16. Jin H, Zhang G, et al. Treatment of hypertension by linzhi combined with hypotensor and its effects on arterial, arteriolar and capillary pressure and microcirculation. 1996;131-138. Essai mentionné et résumé dans : Essai mentionné et résumé dans : Natural Standard (Ed). Herbs Supplements – Reishi, Nature Medicine Quality Standard.
17. Tao J, Feng KY. Experimental and clinical studies on inhibitory effect of ganoderma lucidum on platelet aggregation.J Tongji Med Univ. 1990;10(4):240-3.
18. Kwok Y, Ng KF, et al. A prospective, randomized, double-blind, placebo-controlled study of the platelet and global hemostatic effects of Ganoderma lucidum (Ling-Zhi) in healthy volunteers. Anesth Analg. 2005 Aug;101(2):423-6, table of contents.
19. Tang W, Gao Y, et al. A randomized, double-blind and placebo-controlled study of a Ganoderma lucidum polysaccharide extract in neurasthenia. J Med Food. 2005 Spring;8(1):53-8.
20. Safety and efficacy of Ganoderma lucidum (lingzhi) and San Miao San supplementation in patients with rheumatoid arthritis: a double-blind, randomized, placebo-controlled pilot trial. Li EK, Tam LS, et al. Arthritis Rheum. 2007 Oct 15;57(7):1143-50.
21. The in vitro and in vivo experimental evidences disclose the chemopreventive effects of Ganoderma lucidum on cancer invasion and metastasis. Weng CJ, Yen GC. Clin Exp Metastasis. 2010 May;27(5):361-9.
22. Pharmacological values of medicinal mushrooms for prostate cancer therapy: the case of Ganoderma lucidum. Mahajna J, Dotan N, et al. Nutr Cancer. 2009;61(1):16-26.
23. Gao Y, Chen G, et al. A Phase I/II Study of Ling Zhi Mushroom Ganoderma lucidum (W.Curt: Fr.) Lloyd (Aphyllophoromycetideae) Extract in Patients with Coronary Heart Disease. International Journal of Medicinal Mushrooms 2004.

Information publicitaire :

Arrêtez de vous sentir patraque et commencez à stimuler votre pouvoir d’auto guérison !

 

Des études récentes ont démontrés les bienfaits de la consommation régulière du café; notamment, la diminution du risque de développer un cancer de la prostate.

À partir de là plusieurs entreprises de café ont développé un produit contenant un extrait de champignon Reishi. Malheureusement, le goût de la plupart de ces cafés s’en est trouvé altéré.

Pour faire un café dont le goût est comparable aux cafés haut de gamme, nous sélectionnons rigoureusement les meilleures fèves vertes de café certifiées bio en Amérique Latine.
Nous les torréfions avec soin et ensuite nous les faisons infuser avec les extraits en poudre de 14 champignons bénéfiques pour votre santé.

Pour en savoir plus … Javafit France

Article source: http://www.nature-energie-vitalite.com/ganoderma-lucidum-ou-reishi-un-champignon-contre-le-cancer

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

6 Responses to "Ganoderma Lucidum ou Reishi – Un champignon contre le cancer ?"

Leave a Comment

CommentLuv badge

SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline