LEADER ou DEALER ?

LEADER ou DEALER ?

Le titre en lui-même, résume parfaitement ce que cet article va décrire.

Aujourd’hui de plus en plus d’affaires sur internet poussent comme du chiendent, et ce n’est pas pour rien si je prends ce type de racine comme métaphore. Ces arnaques sont tenaces et TOUS vous cachent une vérité évidente, qui fait mal à ceux qui sont néophytes. Vous retrouverez cela dans : MLM PRODUITS et produits virtuels faites le bon choix

Mais venons-en sur le fond de cet article, consacré à la mentalité des gens qui se mettent dans ce genre d’affaires troubles. Car même si certains se voilent la face, il n’en demeure pas moins qu’une certaine vérité reste clairement identifiable.

Comme toujours, je vais faire passer ce message par une histoire. Car les histoires font mieux passer les messages. Je l’ai déjà dit dans certains de mes articles, ce que l’on fait en MLM comme distribution, le Dealer reproduit le même schéma, avec ses connaissances. Nous appelons cela des réseaux. Chacun à ses réseaux comme : le réseau familial, le réseau amical, le réseau professionnel, le réseau personnel, etc.

Pourquoi d’après vous un Dealer ne fera pas ce que fait un distributeur ? Avez-vous déjà répondu à cette question ? Pourtant il sait vendre, puisque beaucoup gagnent des sommes folles. Contrairement au distributeur, il a très peu d’homologue à qui il vend, c’est essentiellement à des clients… Cela devrait interpeller pas mal des distributeurs pour dire : « finalement, c’est peut-être la solution pour avoir beaucoup plus d’argent, plutôt que de rechercher absolument des distributeurs ! » D’après vous, ces gens qui achètent la drogue, n’ont-ils pas envient de gagner eux aussi de l’argent ? Ne seraient-ce que pour payer leur consommation qui atteint parfois des sommes hallucinantes ! Et bien c’est toute la complexité de l’être humain et de sa mentalité. Le client est par nature un faible. Pour être Dealer, il faut avoir un caractère de bucheron. C’est-à-dire ne pas faire de fleurs et se faire payer coute que coute, et ensuite ce milieu est très fermé.

Pensez une minute, comme en parlent « nos chers dirigeants » de dépénaliser toutes les drogues. Que se passerait-il ? Imaginez que tout le monde puisse vendre de la drogue ? Le court s’effondrerait, et au lieu qu’une poignée de gens se partager le gâteau, il serait découpé en milliers de morceaux, donc plus du tout intéressant pour les Dealers. C’est le marché de l’offre et de la demande. Pour avoir un gros marché, la demande doit être forte et rare !

Donc nous avons vu que les clients ne peuvent pas devenir Dealers pour les raisons évoquées ci-dessus. Il y en a d’autres, mais je passe rapidement car mon objectif n’est pas les clients, mais les Dealers. Puisqu’un Dealer est capable de répandre une marchandise rare et interdite, pourquoi il ne pourrait pas diffuser un produit autorisé ?

Et bien c’est le même dilemme que pour les clients, avec des paramètres différents. Voyons cela ensemble :

Un Dealer n’aime pas les règles et est souvent un loup solitaire (renfermé), en MLM il y a des règles et il faut être ouvert. Il est là pour pousser la consommation et parfois d’être très sévère vis-à-vis de ses clients. En MLM, c’est l’inverse, puisque chacun fait et consomme ce qu’il veut. Ensuite, il a surtout des clients, pas besoin de s’en occuper ou de les former. Il doit veiller à se faire payer et à ce que ses clients lui ramènent d’autres clients, où lui en achètent plus. En MLM notre principal objectif c’est d’amener la personne à sa réussite personnelle, avant la nôtre. Car notre réussite dépend beaucoup de la réussite de l’autre. On peut constater déjà, que beaucoup de points négatifs importants font barrage pour faire rentrer un Dealer dans le MLM. Et pourtant, nous faisons exactement le même travail, si on y regarde bien. Mais voilà, la mentalité y joue un rôle fondamental. Je ferais la synthèse tout à l’heure, vous allez comprendre.

Maintenant faisons un parallèle avec les jeux d’argents ou pyramidaux qui trainent sur internet avec la mentalité des gens qui font ce système. La plupart n’ont pas où peu de relationnel, pas eurent de réussite en affaires, très renfermés sur eux-mêmes(Dealer). Ils ne veulent pas apprendre ou s’occuper des autres (Dealer), ils se fichent des règles (Dealer), peu importe qui ils entrainent avec eux, et ce que cela coute aux gens qu’ils ont entrainés (Dealer), leur attitude est souvent agressive (Dealer) pour qu’ils leur ramènent un maximum de référencement, afin de faire rentrer un maximum d’argent pour renflouer ceux qui sont arrivés au début. Peu importe les résultats des uns et des autres(Dealer), ce qui compte, c’est faire rentrer un maximum d’argent (Dealer) pour faire tourner le système !

Un LEADER est l’opposé de tout cela :

D’abord il se forme sur le plan de la mentalité pour devenir un exemple pour son groupe. Ensuite il prodigue les bonnes choses à faire et à ne pas faire pour réussir dans son groupe. Il cherche ce que l’autre à besoin, et non pour son profit personnel. Il informe et forme chaque personne individuellement, car il sait que nous sommes tous différents et chacun réagit pareillement. Il doit adapter sa personnalité aux gens qu’il a en face de lui et non imposer sa personnalité. Il doit trouver toutes les solutions pour faire comprendre ce qu’il fait afin que la personne puisse avoir tous les éléments en mains et qu’elle ne passe pas à côté d’une affaire qu’elle pourrait regretter. Il doit travailler plus que les autres, pour comprendre correctement le plan marketing, les produits, la livraison, le parrainage, etc. Rien ne doit lui échapper. C’est ce qui fait la différence entre un LEADER et un arriviste (pseudo leader), qui en réalité joue les Dealers !

La synthèse de tout ça c’est que quoi que l’on fasse, chacun à sa prédestinée d’établi et son état d’esprit personnel. Personne ne pourra transformer le Dealer en leader ! Le premier doit prendre conscience de ce qu’il est vraiment et ce qu’il souhaite pour son futur. À ce niveau là, il n’y a pas d’homme ou de femme, tout le monde est au même niveau. Même des gens que je connais qui ont pris des cours sur le développement personnel, n’ont rien retenu ou presque, car ils ne sont pas enseignables ! L’enseignement n’est pas à la portée de tout le monde. Il faut l’accepter en premier lieu, et ensuite se dire, que nous ne sommes pas des produits finis ! Et à partir de là, commence la vraie remise en question de soi-même pour avancer dans la vie.

Quelques exemples vécus :

certains pensent que mettre telle somme dans un pack de démarrage est cher ! Certains on mit trois fois la somme  demandée dans des systèmes pyramidaux ! D’autres se permettent de critiquer le MLM, car ils ne sont même pas capables de décrocher un téléphone, d’autres ont des attitudes agressives pour recruter, etc. Il y aurait tant  à dire. Autre exemple concret : J’ai eu une personne qui s’est inscrite sur une de mes pages captures, je l’ai appelé et je l’ai invité à la conférence que l’on donne. Je l’ai rappelé le lendemain et comme réponse, il me faisait sa proposition pour le forex dans le système binaire. Je lui ai dit que ce n’était pas mon système d’affaire. Eh bien il m’a envoyé un autre sms avec les coordonnées de son associé. Je lui ai répondu que ce n’était pas mon domaine. Eh bien, il m’en a renvoyé encore un pour dire (très mal écrit en plus, comme un amateur…) : « je vous laisse une opportunité de diversifier vos liquidités ». Je l’ai rappelé et comme par hasard pas de réponse… Je lui ai renvoyé un sms pour lui dire du bien de sa prestation…

Vous le voyez bien, chacun à sa place. Donc ne vous voilez pas les yeux chers amis, si vous rentrez dans des systèmes pyramidaux c’est que votre conscience est mal embouchée ! Et quelle que soit la proposition que l’on vous fera, vous ne serez JAMAIS dans des affaires légales. Vous devrez changer votre mentalité avant de vous lancer dans le MLM.

Une bonne nouvelle pour ceux qui font du MLM :

« ce n’est pas de votre faute, si les gens à qui vous avez proposé votre MLM, ne rentrent pas avec vous ! ». Ils ne seront pas des futurs leaders, mais ils sont pour l’instant, dans la peau d’un Dealer !

Et comme j’aime le dire :

« un âne ne sera JAMAIS un cheval de course, par contre un homme pauvre peut devenir un homme riche et respectable en MLM ». C’est une question de choix personnelle, et nous en avons des exemples précis et vérifiables ! Il suffit d’aller voir le top 1000 des plus gros revenus du monde dans ce domaine :

top-500-mlm-earners

Vous souhaitez réussir, rejoignez-moi en cliquant ici, ou ici.

N’oubliez pas, la force et la réussite sont en chacun de nous.

« Un gagneur ne lâche jamais, un lâcheur ne gagne jamais »

Tags: , , , , ,

4 Responses to "LEADER ou DEALER ?"

  • Theo says:
    • WillyCoach says:
  • Theo says:
Leave a Comment

CommentLuv badge

SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline